A propos de LARPE

Historique

Depuis les années 80, l’évolution de la société française a engendré une augmentation des séparations ou des divorces des couples parentaux. Dans la France entière se sont créés des lieux neutres afin que, malgré la séparation parentale, le contact entre un enfant et son parent chez lequel il ne réside pas, soit préservé.

A Dijon, en octobre 1991, un groupe de travail réunissant près de 18 services et institutions s’est crée afin de proposer une réponse aux nombreuses demandes des parents séparés. Parmi eux, L’ABPE (Association Beaunoise de Protection de l’Enfance), l’ACODEGE (Association Côte d’Orienne de DEveloppement et de GEstion d’actions sociales et médico-sociales), l’ADEFO (Association D’Entraide aux Familles Ouvrières), Solidarité Femmes, des magistrats, l’ordre des avocats, la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), les services de police, …

LARPE, Lieu d’Accueil et de Rencontre Parents – Enfants, a vu le jour en février 1992 dans le but de préserver les droits de l’enfant.

Les premiers locaux se situaient sur la commune de Quétigny, dans la banlieue dijonnaise, mais très rapidement l’association a déménagé à Dijon afin d’être plus facilement accessible. L’activité de l’association n’a cessée d’évoluer: En 1994, 40 enfants ont bénéficié des services de LARPE. En 2009, c’est plus de 560 enfants, donc presque autant de pères et de mères que LARPE a accueilli.

Les équipes d’accueillants se sont professionnalisés et si, lors de la création de l’association les intervenants étaient majoritairement bénévoles, cette tendance a bien changé. A ce jour, les 10 accueillants sont tous professionnels du secteur social.

LARPE a changé de nombreuses fois de locaux, devant s’adapter à l’évolution de l’activité et donc à l’augmentation du nombre d’usagers. Depuis août 2009, l’association est propriétaire de ses locaux, une maison située dans le quartier Jouvence à Dijon. Cette acquisition permet de garantir une certaine stabilité aux familles et à l’association.